La Guyane vers
les étoiles

Un événement de partage des savoirs

en Guyane à l'occasion du

lancement du télescope spatial Webb

Le 25 décembre 2021  aura lieu le lancement du très attendu télescope spatial Webb en Guyane Française. Des professionnel.le.s de l’astronomie et du spatial du monde entier seront sur place pour assister au lancement qui aura lieu depuis Kourou, la base de lancement européenne. A cette occasion, Alain Doressoundiram (chercheur à l'Observatoire de Paris - PSL) et Raphaël Peralta (chercheur au CEA et président de SpaceBus France) initient un événement scientifique itinérant sur la côte guyanaise pour parler d’astronomie et d'espace. Cet événement est nommé « La Guyane vers les Etoiles » et aura lieu du 5 au 22 décembre 2021. Il est inspiré du projet « Planète en Guyane », réalisé pour le lancement de la mission spatiale BepiColombo en 2018, et auquel SpaceBus France avait participé.

Cet événement est soutenu par M. le Président de la Collectivité Territoriale de Guyane Gabriel Serville, il est placé sous le haut patronage de M. le Ministre Sébastien Lecornu (Ministre des Outre-Mer) et il est marrainé par Mme la Ministre Marlène Schiappa (Déléguée à la Citoyenneté).

Il est soutenu par de nombreux partenaires à différents niveaux : le CEA, l'Observatoire de Paris – PSL, l’association SpaceBus France, l'Académie de Guyane, la Canopée des Sciences, le CNES, la Maison pour la Science, le Gouvernement Français, le CNRS, l'Université Paris Science et Lettres, l'OSUPS, la SF2A, L’IAS, la société Unistellar, la Collectivité Territoriale de Guyane, la fondation la Main à la Pâte et l'ESA.

logo2.png

    DESCRIPTION DU PROJET

L'événement « La Guyane vers les Etoiles » se décline en trois volets : animations grand public, visites dans les classes et formation des enseignant.e.s.

  1. Volet scolaire : Des ateliers sur l’astronomie pour les élèves de tous niveaux seront animés le matin ainsi que des visites dans les classes par de spécialistes de la mission Webb venu.e.s pour le lancement afin de partager leur passion et leur métier avec les élèves.

  2. Volet grand public : Comme lors de nos éditions estivales, les animateurs et animatrices s'installeront sur des places publiques et des emplacements de grande influence, afin de proposer gratuitement une dizaine d’animations sur l’astronomie aux passant.e.s. Des conférences tout public seront également proposées.

  3. Volet enseignants : Deux chercheurs de l'Observatoire de Paris - PSL formeront les enseignant.e.s de tous niveaux à l’astronomie. Les formations seront constituées de cours généraux, d’activités clés en main et d’une initiation à l’observation du ciel.

L'événement se déroulera du 5 au 22 décembre, au travers de 60 interventions, dans les 12 villes suivantes : Cacao, Remire Montjoly, Matoury, Macouria, Cayenne, Kourou, Sinnamary, Iracoubo, Mana, Awala-Yalimapo, Saint-Laurent-du-Maroni et Apatou.

Retrouver le programme complet de l'événement sur la page officielle français du JWST.

    LES OBJECTIFS DU PROJET

  • Faire découvrir l’astronomie et la science aux scolaires et au grand public grâce à des animations ludiques, interactives et accessibles à tous et à toutes, le tout animé par des professionnel.le.s de l’astronomie

  • Former à la démarche scientifique et développer l’esprit critique

  • Témoigner de la diversité et de l’aspect international des métiers du spatial

  • Créer des vocations et promouvoir la place des femmes dans les sciences pour lutter contre leur sous-représentation dans ce secteur

    L'EQUIPE DE SCIENTIFIQUES

raphael.png

Raphaël PERALTA est chercheur au CEA Paris-Saclay. Après une thèse en physique stellaire, il étudie aujourd’hui les exoplanètes. Il est également en charge de la communication et de la médiation scientifique du projet scientifique européen Exoplanets-A. En parallèle, il est président de l’association de médiation scientifique SpaceBus France.

Co-porteur de l’événement La Guyane vers les étoiles, il est en charge de l’ensemble de la logistique.

photo_Alain.jpg

Alain Doressoundiram est astronome à l'Observatoire de Paris – PSL. Il est spécialiste des surfaces planétaires et est impliqué sur plusieurs missions d’exploration du Système solaire. Il est formateur d’enseignant.e.s, créateur du dispositif de parrainage de classes à l’Observatoire de Paris et responsable de l'événement Planète en Guyane.

Co-porteur de l’événement La Guyane vers les étoiles, il fait le lien entre les différents partenaires.

photo_Daniel.jpg

Daniel ROUAN est directeur de recherche émérite CNRS. Spécialiste mondial de l’instrumentation en astronomie, il a développé l'observation infrarouge en France en étant impliqué dans plusieurs projets au sol et spatiaux, dont le Webb.

Il est membre de l'Académie des sciences.

photo_Achrene.jpg

Achrène DYREK est en 2ème année de doctorat au CEA Paris-Saclay. Elle travaille dans le domaine des exoplanètes et étudie en particulier leur atmosphère grâce à des observations qui seront réalisées par de grands télescopes spatiaux comme Webb ou ARIEL.

photo_Lester.JPG

Lester DAVID est ingénieur, spécialiste de l’instrumentation spatiale. Il travaille en particulier sur les nano-satellites, des satellites de la taille d’une boîte à chaussure. Il a été l’ingénieur principal du 1er nano-satellite du CNES, PicSat, développé pour observer une exoplanète autour de l’étoile Beta-Pictoris.

photo_Lise.jpg

Lise RAMAMBASON est en 3ème année de doctorat au CEA Paris-Saclay. Elle étudie des galaxies naines particulières, proches de la nôtre, dont les propriétés physiques et chimiques ressemblent à celles des toutes premières galaxies à être apparues après le Big Bang.

photo_Miguel.jpg

Miguel MONTARGÈS est chercheur à l’Observatoire de Paris – PSL. Il s’intéresse à l’étude des étoiles froides en fin de vie (géantes et supergéantes rouges) et à la façon dont elles ensemencent le milieu interstellaire pour former de nouvelles étoiles, et potentiellement des planètes et de la vie.

photo_Mathilde.png

Mathilde MALIN est doctorante en 2ème année à l’Observatoire de Paris – PSL. Elle prépare l’analyse des futures observations du Webb en développant une méthode de caractérisation des atmosphères des exoplanètes, en particulier, la présence de molécules.

photo_Marion.JPG

Marion ZANNESE vient de commencer une thèse à l’Institut d'Astrophysique Spatiale, portant sur le milieu interstellaire dans le cadre de la formation stellaire et planétaire. Les futures observations du Webb pourront apporter de nouvelles informations sur ces milieux.

photo_Nour.jpg

Nour Skaf est en dernière année de doctorat à l’observatoire de Paris - PSL, basée au télescope Subaru à Hawaii. Sa recherche porte sur l'étude d'exoplanètes, motivée par la découverte d'une biosignature. Nour a reçu en 2021 le prix de la fondation L’Oréal-UNESCO pour les femmes et la science - catégorie Jeune Talent.

photo_Nicolas.png

Nicolas LESTE-LASSERRE est historien des sciences de l'astronomie. Il travaille au service de communication de l’Observatoire de Paris – PSL et y dirige la médiation scientifique. Il est le responsable de communication de l'événement La Guyane vers les étoiles.

LES PARTENAIRES IMPLIQUÉS DANS LE PROJET

logo-sbf-blanc-fond-bleu-rond.png
20210310 08_logo_REGIONS ACA_GUYANE(1).jpg
LOGO-CANOPEE-COMPACT-LD.jpg
Logo_du_Gouvernement_de_la_République_française_.png
logo-psl.png
logo-OSU_ParisSud.png
ias_principal.jpg
unistellar logo 2.png
Logo CTG.jpg
FMP_logo_sans_baseline_CMJN.jpg